Une bonne tape dans le dos.

5 Décembre 2022
Par Jeremie Perron
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Je cours, tu cours, il court… nous courrons. La pièce mise en scène par le théâtre Parminou présenté le 8 novembre soulève des réalités vécues par plusieurs d’entre nous. Celle d’être parents, toujours à la course, sous pression sociétale de performance, en manque de ressources. Une course sans fin au travers d’une vie de plus en plus complexe. À l’ère des communications, on pourrait s’attendre à ce que tout soit plus aisé, mais ce n’est pas le cas. Être parent reste une tâche éreintante à plusieurs niveaux, même si elle apporte aussi son lot de joie et d’amour. J’en retiens un message de compassion, transmis aux spectateurs. Ce n’est pas nécessaire de faire briller la maison, peu en font de cas. Quand la situation nous dépasse, l’aide se trouve. Il faut se respecter, respecter nos limites.

Un grand merci au comité de la réussite éducative pour cette initiative qui fait du bien.

À LIRE DANS LA CATÉGORIE

Culture, Famille

L’artiste de chez nous, Zabel, a maintenant un nouveau phare qui brille dans le monde. C’est le Japon que ses œuvres ont séduit cette fois. C’est un contact rencontré à New York en 2017 q...

À LIRE AUSSI DANS
CE TERRITOIRE :