Plein de réalisations et de projets pour un couple qui s’établit à Saint-Adelphe

6 octobre 2022
Par Réjean Martin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Arrivé depuis peu, le couple formé de Manon Charlebois et Dany Janvier s’intègre avec bonheur à Saint-Adelphe.

Arrivé depuis peu, le couple formé de Manon Charlebois et Dany Janvier s’intègre avec bonheur à Saint-Adelphe. Le couple a acheté, sur le rang Saint-Émile, une maison qu’il a mise à son goût et qui, à partir du printemps, sera notamment entourée de jardins de plantes médicinales, d’un potager, voire d’une fermette.

Manon Charlebois qui est technologue en physiothérapie ainsi que massothérapeute et réflexologue travaille en ce moment pour le CIUSSS (Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec) faisant des visites à domicile mais elle entend bientôt démarrer sa propre clinique en massothérapie/réflexologie et user des huiles et crèmes à massage aux herbes médicinales de ses jardins. Qui plus est, s’y greffera un service d’évaluation et de prévention des risques de chute afin d’optimiser le maintien à domicile pour nos aînés de tout le secteur. 

Celle qui était autrefois résidente de Saint-Élie-de-Caxton avait développé sa propre gamme de produits naturels sous le nom Les Élie-Xirs du Domaine, un nom appelé à changer afin de mieux refléter son enracinement à la région de Mékinac.

Mais ce n’est pas tout; Manon Charlebois est bien fière, et avec raison, d’ajouter qu’elle est une artiste professionnelle au sein du trio de danse Kateya qui parcourt nos routes depuis 10 ans. Accompagné de deux multi-instrumentistes qui se nomment Les Ramancheurs, l’ensemble offre des spectacles de musiques anciennes et fusion des danses du monde et se produisent un peu partout au Québec. Cette année, ils sont attendus à Montréal, Lanaudière, Montérégie et le Bas-Saint-Laurent et il n’est pas interdit de penser que, la pandémie étant derrière nous, on les verra aussi à proximité cette année. C’est à suivre.

Pour sa part, Dany Janvier, originaire de Pointe-du-Lac, est un spécialiste du son et des images avec une longue route derrière lui de réalisations musicales, animations audio-visuelles, films publicitaires, bandes annonces, séquences de communication, prestations sonores et autres. Avec son projet de musique électronique Biobazar, qui depuis 2005 a produit pas moins d’une vingtaine d’albums, tantôt plus « worldbeat » tantôt plus ambiant, et aura reçu 3 nominations à l’ADISQ dans la catégorie Meilleur album électronique de l’année.

Le voilà heureux comme un poisson dans l’eau à la faveur d’un retour à la normale post-pandémique à répondre à de nombreuses commandes, à produire notamment un documentaire qui sortira sous peu ainsi que du matériel comme des vidéos promotionnelles pour le FestiVoix.

Le studio qu’il a aménagé est très impressionnant; rempli de claviers, d’écrans, d’instruments de musique et d’ordinateurs tous branchés sur l’univers (et la Mauricie) grâce à une coupole reliée au satellite de transmission Starlink de Spacex.

Ainsi, le travail ne va pas manquer pour celui qui trouve son équilibre dans la nature, notamment dans la cueillette de champignons et de comestibles boréals, pressé de découvrir ce que recèlent les forêts avoisinantes. Bref, on salue Manon et Dany qui d’ores et déjà apprécient l’accueil qui leur est fait, gage d’une intégration profitable à tous.

À LIRE DANS LA CATÉGORIE

Culture

À LIRE AUSSI DANS
CE TERRITOIRE :