Dépann-Ô-Chalet – Nouveau service alimentaire à Notre-Dame-de-Montauban

1 Décembre 2021
Par Réjean Martin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Les autorités de la municipalité de Notre-Dame-de-Montauban viennent d’annoncer avec satisfaction l’ouverture d’un nouveau service alimentaire au village, Dépann-Ô-Chalet opérant sous la bannière Beau-Soir.

Le commerce regroupe un dépanneur/épicerie ainsi qu’un comptoir de prêt-à-manger. De même, se trouvent les services d’un dépôt SAQ, d’un point de vente Loto-Québec, une borne de recharge électrique et la station d’essence Sonic.

Le commerce est ouvert sous un horaire variable entre 7h et 8h jusqu’à 20h ou 22h selon les jours de la semaine.

Ce service se veut un outil pour stimuler le dynamisme au coeur du village dans une ambiance chaleureuse et accueillante.

Il s’agit, bien sûr, d’un service de proximité essentiel. Dépann-Ô-Chalet arrive à point alors que la municipalité se trouvait dans une forme de désert alimentaire depuis septembre 2019 après la fermeture de son unique épicerie.

Cette situation, amplifiée par la pandémie, a eu un impact important sur la dégradation de la qualité de vie de ses ainés et de ses citoyens, estime-t-on.

C’est là qu’on salue l’arrivée d’un couple d’entrepreneurs, Manon Arsenault et Éric Trépanier qui ont signifié leur intérêt de s’impliquer. Cela répond non seulement aux besoins des citoyens mais aussi des villégiateurs.

Qui plus est, Dépann-Ô-Chalet contribue significativement à l’économie du territoire en créant sept emplois et en bonifiant trois emplois existants.

Le maire d’Hérouxville et préfet de la MRC de Mékinac, Bernard Thompson, considère que l’ouverture de ce nouveau commerce est significative pour les enjeux territoriaux de la MRC.

«C’est un immense plaisir pour nous de voir naître ce projet par les nombreux efforts de mobilisation des principaux intervenants de la municipalité accompagnés de notre équipe du service de développement économique. Nous prouvons qu’ensemble, nous irons toujours plus loin et que notre milieu est une communauté unie et active où il fait bon vivre et entreprendre. Les services de proximité demeurent essentiels au développement de nos communautés et à la vitalité de ces derniers et nous nous devons de favoriser leur établissement», a-t-il dit.

Pour assurer la pérennité du service en alimentation, un projet majeur de mise à niveau et d’achat d’équipements de pointe a été déployé par le Comité de promotion et de développement de Notre-Dame-de-Montauban, un nouvel organisme à but non lucratif formé en réponse à la situation et à la demande citoyenne.

Le projet a été rendu possible grâce aux différentes aides financières reçues totalisant 250,000 $ et à l’important travail réalisé par les bénévoles impliqués.

Une somme de 50,000 $ provient de l’Entente sectorielle de développement en matière de soutien aux services de proximité administrée par la Table des élus de la Mauricie et financée

par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

De plus, des contributions provenant de différents programmes administrés par la MRC de Mékinac ont également été obtenues pour un montant totalisant 160,000$. Enfin, en plus de sommes reçues de donateurs corporatifs, des dons provenant notamment de plusieurs ministres du gouvernement du Québec sont venus bonifier le montage financier pour permettre la mise en place de ce projet.

La députée de Champlain et présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel a souligné la bonne nouvelle: «Notre gouvernement en est un de région! C’est pourquoi mes collègues et moi sommes toujours prêts à contribuer lorsque les citoyens proposent des projets porteurs pour leur communauté. En cette année de relance économique et à l’aube de la saison estivale, il est encore plus intéressant de soutenir les efforts du Comité de Promotion et de développement de Notre-Dame-de-Montauban. J’ai accompagné cet organisme depuis ses débuts et l’ai appuyé dans la poursuite de sa mission afin de compléter le montage financier en vue de l’implantation du service alimentaire, je rappelle ce service en est un d’une importance capitale afin d’assurer la vitalité économique et sociale du village. Je suis extrêmement heureuse de voir la concrétisation de ce grand projet. L’aide financière octroyée permettra d’améliorer concrètement la qualité de vie des citoyens d’ici.»

À LIRE DANS LA CATÉGORIE

Économie

À LIRE AUSSI DANS
CE TERRITOIRE :